MTRL
A la une !
Frontpage Slideshow (version 2.0.0) - Copyright © 2006-2008 by JoomlaWorks
  (1 vote)

Le cinéma ce n’est pas la vie, c’est l’occasion de se rattraper sur la vie !" (Xavier Dolan). Et bien cette semaine, on va se rattraper ! On ne parle que cinéma sur lyonpoche.com... En salles, sortent "Samba" avec le même trio millionnaire au B.O. que "Intouchables" Toledano, Nakache et Omar Sy... + Charlotte Gainsbourg et Tahar Rahim. Une comédie sentimentale et sociale à ne pas zapper. A visionner également "Géronimo", de Tony Gatlif, c’est pas un grand chef indien c’est une jeune éducatrice, une tragédie urbaine faisant partie de la sélection officielle de Cannes. Un West Side Story à la mode gitane. Plus difficile mais superbe, "Le Sel de la terre", est un remarquable documentaire sur la vie et l’œuvre du photographe brésilien Salgado auquel a largement participé Wim Wenders. Pour les plus petits, un dessin animé “Les Boxtrolls"... recommandé. Evidemment l’événement ciné, à Lyon, jusqu’au 19 octobre, c’est "le Festival Lumière". 135 000 spectateurs attendus dans 60 salles du Grand Lyon dont 6 000 scolaires, du cinéma de Patrimoine à la portée de tous. Beaucoup d’événements donc il faut choisir : Almodovar, qui sera primé vendredi à la Salle 3000, des rétrospectives Claude Sautet et Franck Capra. Des ciné-concerts dont "Nosferatu" de Murmau avec l’ONL, ou "Le dernier des hommes", même réalisateur, soutenu à l’orgue !  Ce mercredi, "Mon Festival à moi" pour regarder en famille le très célèbre "Voyage de Chihiro". Plein de prétextes aussi pour faire la fête avec : une nuit de frisson et d’humour ce samedi à Tony Garnier où seront projetés les 4 opus Alien, une petite visite au Village du Festival, en plein cœur du Parc de l’Institut Lumière avec 4 000 DVD, une expo photo avec les archives du Progrès et les studios de Radio Lumière. Plus tard restent "Les nuits Lumière" pour les cinéphiles vaillants de 22h à 3h  sur la péniche "la Plateforme ". Pour ne rien louper, le programme complet est sur le site du festival. 

  (2 votes)
 Voilà le spectacle qu'il faut voir pour s'échapper de la morosité ambiante ! Avec de l'humour, du charme, de la gouaille et une énorme dose de talent, la jeune troupe des comédiens-chanteurs de la Compagnie des Gentils nous emmène pendant 1h30 dans un cabaret loufoque et irrévérencieux, au son de chansons des années 30. De "la Truite", inénarrable chanson des frères Jacques, à l'histoire revisitée et dynamitée du petit chaperon-rouge (à pleurer de rire !), en passant par les chansons de Trénet, c'est avec un énorme talent que la troupe d'Aurélien Villard nous embarque dans leur univers. Avec  nostalgie et poésie, ce récital nous emmène dans un monde imaginaire sous le regard de Monsieur Vivaldi (enfin, ce qu'il en reste), instillant un hommage au Rocky Horror Picture Show, à Polnareff (en angelot d'amour) et à un lac des Cygnes très particulier... Nous on adore !
Plus d'infos
  (2 votes)

Pedro Almodovar sera l’invité d’honneur du Festival Lumière. Hommages, restaurations
numériques, rétrospectives, ciné-concerts, colloques et un marché du film scanderont les 7 jours d’une manifestation qui a trouvé sa place dans les rendez-vous internationaux du cinéma de patrimoine.

Thierry Frémaux avait révélé dès le 18 juin les grandes lignes de cette 6e édition. Fondateur avec Bertrand Tavernier d’un Festival qui a réuni l’an dernier 135 000 spectateurs dans les salles du grand Lyon dont 6 000 scolaires, il en a fait l’un des événements lyonnais majeurs, dopant l’image de la ville à l’international et un rendez-vous reconnu du cinéma de Patrimoine dans le monde. On connaît déjà le lauréat 2014 ! Almodovar succède au palmarès à Ken Loach, Gérard Depardieu, Milos Forman, Clint Eastwood et Quentin Tarantino. Quel casting... Le 17 octobre, le réalisateur de “Femmes au bord de  la crise de nerf” sera présent à Lyon, accompagné de l’une de ses plus belles Muses : Penelope Cruz. Le chef de file de la Movida projetera à l’occasion les films qui lui tiennent particulièrement à cœur.
Trois rétrospectives mettront à l’honneur Franck Capra, l’auteur de “NY Miami”, Claude Sautet dont les films ont été restaurés par Pathé et Studio Canal et Bob Robertson, pseudo de Sergio Leone lorsqu’il s’est lancé dans “Une poignée de dollars”.
Hommages appuyés également à Isabella Rossellini et au réalisateur canadien Ted Kotcheff (le
réalisateur du “Rambo” original). Le Festival saluera aussi le compositeur Michel Legrand (sera-t-il avec Natalie Dessay ?).
Les comédiens Emil Janning, Ida Lupino égérie du film noir, Henri Langlois (comment ne pas penser au fondateur de la Cinémathèque lors d’un festival du 7e art ?) et Patrick Brion, l’infatigable défricheur du “Cinéma de Minuit”...
Dans un autre registre “un moment d’histoire consacré à Coluche” est également programmé.
La restauration occupe une place importante avec des œuvres oubliées de “Mes meilleurs Copains” de Jean-Marie Poiré à “Showgirls” de Paul Verhoeven.
On pourra réserver encore sa nuit à Tony Garnier avec une nuit “Alien” dont les 4  premiers films se succéderont.
Autres “Highlights”, deux ciné-concerts et une master-class de Bertrand Tavernier qui réalise
actuellement une anthologie en images du cinéma français comme l’avait fait Scorsese avec le cinéma américain.
Le particularisme de ce Festival Lumière “de mémoire” est bien résumé par Thierry Frémaux : “la civilisation numérique pour visiter l’histoire du cinéma”. On comprend mieux la thématique du colloque (du 15 au 17 octobre  “des cinémathèques à la VOD : présence du cinéma classique” à l’heure où la plateforme Netflix inquiète les chaînes de télé, principaux financeurs du cinéma français, rappelons-le ! Et c’est Warren Lieberfarb, l’inventeur du DVD, qui en sera l’invité... tout un symbole à l’heure d’un marché cinéma qui doit perpétuellement coller (ou courir derrière) les technologies galopantes.

Photo : Penelope Cruz et Pedro Almodovar sur le tournage de “Les Etreintes brisées”. © El Deseo S.A. – Paola Ardizzoni & Emilio Perada – Universal International Pictures/DR.  

Recherche express

 

Top des internautes

Derniers commentaires