MTRL
A la une !
Frontpage Slideshow (version 2.0.0) - Copyright © 2006-2008 by JoomlaWorks
  (1 vote)

Cette semaine découvrez les films les plus attendus qui ne vont d’ailleurs pas vous décevoir ! "Tu veux ou tu veux pas" de Tonie Marsall avec Sophie Marceau et Patrick Bruel, une comédie toute simple et sans folie, "Horns", un thriller surnaturel plein de suspense, adapté d’un roman "Cornes" de Joe Hill, avec Daniel Radcliffe, "Dracula Untold" une histoire fantastique d’empaleur ou "Equalizer", un thriller basé sur une série américaine bien connue. Les plus cinéphiles d’entre nous iront à Caluire au Ciné-Caluire qui organise un petit bijou de Festival de cinéma italien. Côté théâtre jusqu’à samedi, l’Espace Gerson propose un festival de 4 jours où chaque soir trois jeunes talents entrent en scène pour une compétition d’humour. Idéal pour dénicher les futurs talents !
Côté expos, il y a du lourd avec une expo photo géante, "Premier déclics" fêtant l’inusable et géant Marc Riboud ou un "Super Erro" au MAC, en forme de rétrospective célébrant l’un des maîtres du collage qui vient de donner au musée, "Silver Surfer Saga", une toile de 3 x 5 m, l’un de ses tableaux préférés (dès le 3 octobre).
Côté concerts, Lynda Lemay, toujours artiste hors-normes, inaugure, samedi, la saison du Radiant-Bellevue de Caluire (décidément Caluire !) mais l’incontestable événement, c’est le Rumble Festival, RV immanquable de la Bass Culture jusqu’à dimanche... Une trentaine d’artistes au Transbo, sur sa terrasse ou même sur une péniche sillonnant nos deux fleuves. Pour les fans de Dubstep, Grime, Dub, Hip-Hop, ou Drumm & Bass...
On attend 25 000 participants au départ de la 25e édition de "Run in Lyon" ; trois distances proposées : un marathon, un semi-marathon et un 10 km, avec un départ simultané pour les 3, dimanche à 9 h place Bellecour.
Enfin bien qu’il fasse beau ce week-end, allez en famille voir Rhina, la nouvelle pensionnaire de l’Aquarium de la Mulatière... Une raie épineuse à grande bouche (2,50 m et 100 kg), évoluant dans la fosse aux requins et il y a 3 500 autres poissons à admirer !
Et des centaines d’autres idées de sorties vous attendent sur lyonpoche.com...

  (1 vote)

Pedro Almodovar sera l’invité d’honneur du Festival Lumière. Hommages, restaurations
numériques, rétrospectives, ciné-concerts, colloques et un marché du film scanderont les 7 jours d’une manifestation qui a trouvé sa place dans les rendez-vous internationaux du cinéma de patrimoine.

Thierry Frémaux avait révélé dès le 18 juin les grandes lignes de cette 6e édition. Fondateur avec Bertrand Tavernier d’un Festival qui a réuni l’an dernier 135 000 spectateurs dans les salles du grand Lyon dont 6 000 scolaires, il en a fait l’un des événements lyonnais majeurs, dopant l’image de la ville à l’international et un rendez-vous reconnu du cinéma de Patrimoine dans le monde. On connaît déjà le lauréat 2014 ! Almodovar succède au palmarès à Ken Loach, Gérard Depardieu, Milos Forman, Clint Eastwood et Quentin Tarantino. Quel casting... Le 17 octobre, le réalisateur de “Femmes au bord de  la crise de nerf” sera présent à Lyon, accompagné de l’une de ses plus belles Muses : Penelope Cruz. Le chef de file de la Movida projetera à l’occasion les films qui lui tiennent particulièrement à cœur.
Trois rétrospectives mettront à l’honneur Franck Capra, l’auteur de “NY Miami”, Claude Sautet dont les films ont été restaurés par Pathé et Studio Canal et Bob Robertson, pseudo de Sergio Leone lorsqu’il s’est lancé dans “Une poignée de dollars”.
Hommages appuyés également à Isabella Rossellini et au réalisateur canadien Ted Kotcheff (le
réalisateur du “Rambo” original). Le Festival saluera aussi le compositeur Michel Legrand (sera-t-il avec Natalie Dessay ?).
Les comédiens Emil Janning, Ida Lupino égérie du film noir, Henri Langlois (comment ne pas penser au fondateur de la Cinémathèque lors d’un festival du 7e art ?) et Patrick Brion, l’infatigable défricheur du “Cinéma de Minuit”...
Dans un autre registre “un moment d’histoire consacré à Coluche” est également programmé.
La restauration occupe une place importante avec des œuvres oubliées de “Mes meilleurs Copains” de Jean-Marie Poiré à “Showgirls” de Paul Verhoeven.
On pourra réserver encore sa nuit à Tony Garnier avec une nuit “Alien” dont les 4  premiers films se succéderont.
Autres “Highlights”, deux ciné-concerts et une master-class de Bertrand Tavernier qui réalise
actuellement une anthologie en images du cinéma français comme l’avait fait Scorsese avec le cinéma américain.
Le particularisme de ce Festival Lumière “de mémoire” est bien résumé par Thierry Frémaux : “la civilisation numérique pour visiter l’histoire du cinéma”. On comprend mieux la thématique du colloque (du 15 au 17 octobre  “des cinémathèques à la VOD : présence du cinéma classique” à l’heure où la plateforme Netflix inquiète les chaînes de télé, principaux financeurs du cinéma français, rappelons-le ! Et c’est Warren Lieberfarb, l’inventeur du DVD, qui en sera l’invité... tout un symbole à l’heure d’un marché cinéma qui doit perpétuellement coller (ou courir derrière) les technologies galopantes.

Photo : Penelope Cruz et Pedro Almodovar sur le tournage de “Les Etreintes brisées”. © El Deseo S.A. – Paola Ardizzoni & Emilio Perada – Universal International Pictures/DR.  

Recherche express

 

Top des internautes

  (611 votes)
  (1331 votes)
  (114 votes)
  (110 votes)
  (57 votes)

Derniers commentaires